Bangkok street food, The city never stops eating.

     C’est ainsi que s’intitule cette série de trois épisodes au sujet de la street food à Bangkok. En occident,   la cuisine de rue est souvent assimilée au food truck ( cantine ambulante sous forme de camion ) et chaque pays a son emblème national. Que ce soit le fameux jambon beurre fait avec une baguette en France,  le fish and chip en Angleterre où encore le Hot dog à New york. En Thaïlande, cela n’a vraiment  rien à voir.
Il s’agit d’une cuisine multiculturelle, plus populaire et surtout n’ayant aucune connotation négative. La cuisine de rue dans ce pays est un véritable mode de vie et non une tendance. ( oui, c’est chouette d’être vue dans la queue du Camion qui fume pour un burger. Bref ).  A chaque coin de rue des restaurants sont improvisés et l’on peut s’y restaurer à n’importe quel moment de la journée. Un seul plat ne peut définir cette cuisine tant il en existe mais on s’abandonne à citer le pad thaï comme le plat thaïlandais par excellence.
Après une introduction d’une vingtaine de secondes reprenant une citation. Un jeune homme nous sert de guide tout au long de ces trois vidéos et nous présente les différents plats que l’on peut trouver dans les rues de Bangkok. Il commente, donne ses impressions et cite les noms des restaurants et quartiers dans lesquels il se trouve pour que l’on puisse se repérer. Un vrai city guide.

Première vidéo: Les plats les plus vendus ou plutôt ceux que l’on retrouve facilement .
Quoi? Beaucoup de fritures, du poulet, du porc, du gateau de poisson épicé  » Tod Mun Pla Krai « 
 Fish rugby ball , du porc épicé  » Nam tok muu « .
Où : Market and pier

 

Seconde vidéo:  Les différents desserts et boissons que l’on peut trouver sur place. 
Quoi ? Eau de coco, salade de fruits,  dessert  à base de noix de coco « Â kna nom krok »Â 
Roti ( crêpe à la banane saupoudré de chocolat et on fait frire le tout. 
Où ? Banglumphu,  Rachawat market. 
Troisième vidéo: Les plats plus traditionnels.