MATCHA. (poudre très fine de thé vert moulu, qui a été broyée entre deux pierres.)
ÂJ’avais déjà  vu passer ce mot sous une légende photo instagram sans vraiment y prêter attention. Et puis je suis allée à Paris.

Le premier jour, Julie (qui m’a gentiment accueilli durant tout le séjour) s’est lancée dans la réalisation de petites douceurs. Elle m’annonça fièrement « cookie matcha au chocolat blanc et sésame ». La gourmandise avait bien sûr pris le dessus, après 3h40 de train, le métro et la jungle parisienne, j’étais prête à tout manger. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Niveau goût ce n’était pas le nirvana, aucune surprise. Je n’avais presque rien senti. N’étant pas une inconditionnelle du thé, je n’ai pas su capter les nuances de celui ci. C’était juste de (très bons) cookies verts…

Lors de mon dernier jour, direction le café Kitsuné avec Leslie. Aussi bizarre soit-il, je fréquente pas mal de Coffee Shops mais je ne ne bois pas de café, l’amertune je ne peux vraiment pas, bref c’est une autre histoire. Du coup, je carbure au chaï à  la moindre occasion, c’est ma drogue douce. Arrivées sur place peu avant 11h, les cinq chaises hautes sont libres. Le lieu est assez petit, il donc préférable de prendre sa boisson à emporter et aller se poser dans le jardin du palais royal ou trainer aux colonnes de Buren. Sur la carte, mes yeux s’arrêtent littéralement sur « matcha latte ». Comme une irrésistible envie de me laisser tenter, de laisser une seconde chance à ce fameux matcha. Infusé dans du lait, les arômes du thé sont plus développées, cette boisson est une véritable douceur et une réelle découverte. Tout est dans le bon dosage, le bon équilibre.

cafe kitsunecafe kitsune Paris cafe kitsune 3 cafe kitsune 4 cafe kitsune 5 cafe kitsune 7 cafe kitsune 2