Concept store, coffee shop et mini galerie. On ne présente plus Noir Gaazol, ce camion mat à  l’espace complètement modulable. Angela et Antoine ont pensé leur road shop comme un point de rencontre où il y fait bon de se poser, café belleville ou club mate dans une main et cake homemade dans l’autre. On y vient pour découvrir des articles de jeunes créateurs ou encore de marques connues. Et surtout, on ne repart pas sans avoir jeté un oeil à l’exposition en cours, bien évidemment.
( La vidéo en HD c’est mieux pour les yeux !)

Angela et Antoine sont incapables de rester en place. Après être passé par Copenhague, Berlin ou encore Lisbonne, c’est à Barcelone que ces deux Parisiens eurent l’idée de monter leur road shop. L’histoire est belle jusqu’au bout : rencontrés au lycée, perdus de vue puis retrouvés, le duo à l’ origine de Noir Gaazol est toujours soudé 10 ans après leur début. Il s’implique entièrement à travers ce projet commun en accord avec ce qu’ils sont et surtout ce qu’ils aiment.

Comment est venue l’idée de monter Noir gaazol ?
Angela: C’est en voyage à Barcelone que l’idée de Noir Gaazol a germé. On a été 3 ans de suite au festival Primavera et à chaque fois en off, j’emmenais Antoine trainer dans la ville pour découvrir des cafés, restaus et shops cools. Un jour, lors de ces virées il m’a dit « Lance-toi, monte ton truc, tu as trop d’idées dont tu ne fais rien ». A ce moment là, je ne trouvais pas de boulot qui me donnait suffisamment envie pour aller m’enfermer dans un bureau. Du coup je l’ai écouté et 3 mois après, je lui ai parlé de Noir Gaazol.

Quelle est l’implication d’Antoine dans ce projet, comment s’est faite la répartition des rôles ?
Angela: J’ai donc eu l’idée en aout 2013, en décembre, Antoine a vu que le projet prenait de l’ampleur, il a décidé de se joindre à moi. Je ne serais pas allée au bout toute seule. En janvier 2014, on bossait sur la rédaction du business plan, on démarchait les banques ensemble. Voilà, c’était parti. On a essayé de bien répartir les rôles et on fait en sorte de s’y tenir. C’était un un peu compliqué au début, on n’ arrivait pas à bosser ensemble. C’est seulement maintenant que l’on arrive à trouver notre équilibre. Antoine s’occupe de la comptabilité, de conduire le camion, de la logistique et de la gestion des stocks. Je m’occupe de la direction artistique et des achats ainsi que la communication et des partenariats. On est tous les deux sur la vente, on tient à être ensemble sur tous nos évènements.

Quels sont les lieux dans lesquels vous souhaitez être présents avec Noir Gaazol ?
Angela: On veut vraiment faire tous les festivals de musique les plus cools partout en France et en Europe. Là notre objectif au printemps c’est Primavera, on croise les doigts pour que ça se fasse. Sinon on sait déjà qu’on sera au Printemps de Bourges et aux Nuits Sonores. Aussi on aimerait bien avoir des emplacements sur le domaine public à paris : le carreau du temple serait l’emplacement idéal. C’est un peu notre quartier, Antoine y travaille et j’ai longtemps habité dans le 3e, maintenant dans le 2e. J’y suis tout le temps et il y’a du passage.

Juste pour finir, comment comptez vous développer le projet ? Peut être une boutique physique ?
Angela: Oui c’est l’objectif avoir un lieu fixe mais toujours dans une forme un peu particulière, on a déjà  une idée bien précise mais on garde le mystère.

Merci Angela pour toutes ces réponses. Retrouvez Noir Gaazol sur Facebook Twitter,  Instagram Tumblr .

NOIR GAAZOL, LE ROAD SHOPNOIR GAAZOL, LE ROAD SHOPNOIR GAAZOL, LE ROAD SHOPNOIR GAAZOL, LE ROAD SHOPNOIR GAAZOL, LE ROAD SHOP
Angela et Antoine || City Guide Paris

NOIR GAAZOL, LE ROAD SHOP

Manger/Boire 
Mary Céleste quand on a envie d’un super cocktail, gros coup de coeur pour Drakkar Le Rouge.
Café Madam, on y est comme à la maison. On fait souvent nos rendez-vous là -bas et puis les lunchs / brunchs sont tops.
Gracie, le dimanche soir on n’aime pas rien faire alors on va s’y poser pour boire un verre de vin et partager une pizza.

Vivre Paris
Danser aux open air
Se perdre au Père Lachaise,  c’est chez Antoine
Tirer à la carabine à la fête foraine des Tuileries
Voir Le bout de l’île Saint Louis
Voir mon tag d’anniversaire fait par Antoine sur la rue du Caire!
Passer à la Halle Pajol et prendre le meilleur chaï massala de Paris au Bobs Bake Shop
Traverser les passages couverts (Sentier, Montorgueil, Palais Royal, Grands Boulevards)

Acheter
Acne (quand Antoine me fait des cadeaux) / rue Froissart, 75003
Chez Maman (quand je fais des cadeaux à Antoine) / rue Tiquetonne, 75002
Centre Commercial / rue de Marseille, 75010
Mimi’s beer / rue de Bretagne, 75003
Les Georgettes pour des trésors vintage / rue Barbette, 75003
Segoola pour les lunettes / rue de Turenne, 75003
Le bookstore LO/A / rue Notre Dame de Nazareth, 75003
Les succulents cactus, pour les cactus / rue de Turenne, 75003
Born Bad record shop pour les vinyles / rue Saint Sabin, 75011 

NOIR GAAZOL, LE ROAD SHOP