Après avoir rédigé un article sur comment venir en Australie, je vais vous expliquer dans celui ci, les premières démarches à faire dès votre arrivée à Melbourne. Voilà donc bientôt 5 mois que je suis ici et que je commence enfin à connaitre un peu mieux la ville. J’ai mis dans cet article, toutes les informations et astuces que j’aurais aimé avoir en venant. J’espère ainsi répondre à toutes vos questions. 


Dès l’arrivée à l’aéroport, le voyage commence. Une vingtaine de kilomètres séparément Tullamarine du centre ville de Melbourne. Vous pourrez rapidement rejoindre la ville avec le SkyBus. L’aller simple est à $18. N’oubliez donc pas d‘avoir de l’argent en espèces sur vous. Je vous conseille dans un premier temps d’échanger 50 à 100€ pour votre premier jour à l’aéroport. En d’ensuite échanger le reste de votre argent dans un hostel pour backpackers. Les taux y sont vraiment plus avantageux que ceux de l’aéroport.
Une fois installée dans mon Airbnb, j’ai consacré les jours suivants à faire toutes les démarches nécessaires que je vais vous énumérer. Elles sont classées dans l’ordre dans lequel je les ai faites. Il y’en a qui prennent du temps donc il faut vraiment s’y affairer les premiers jours.

Avant toute chose, les transports

Que ce soit pour vous déplacer à votre banque, ou aller acheter votre carte Sim, vous allez devoir vous familiariser avec les transports. À Melbourne, vous aurez besoin d’acheter une Myki card ($6) que vous allez recharger. Il n’y a pas de ticket papier pour un voyage unique. Je vais parler unique du transport en tram / bus en zone 1. Ce sont ceux que j’utilise le plus. Quand vous montez dans le tram, vous devez juste « Touch on » c’est à dire biper, valider votre titre de transport. Dis comme cela, ça parait évidemment. Mais au début quand vous voyez des gens biper en montant, d’autres en sortant, il y’a de quoi être confus. Parce qu’au final, si vous valider votre titre de transport à l’aller et que vous ne bipez pas en descendant, vous allez payer le maximum que le voyage pourrait vous coûter. Dieu merci, toutes ces informations sont à prendre en compte seulement si vous voyagez à partir de la zone 2. Bref, si vous êtes en zone 1, validez juste votre titre de transport. Celui ci est valable ensuite 2h. Cela vous coûtera $4,10 par trajet.
Ce qui est génial à Melbourne c’est la free tram zone (voir ma carte en dessous). En gros, les transports dans le centre ville sont gratuits, le rêve ! D’autant plus que tout ce que vous voulez se trouve forcément dans le centre. Oubliez le stress de tout le temps guetter les contrôleurs (rencontré seulement une fois en 5 mois en direction des banlieues). Parce que je l’avoue, à plus de $4 le trajet pour 4 arrêts de tram, il m’arrive de ne pas toujours valider mais je m’assure d’avoir toujours ma carte avec moi et qui plus est rechargée. D’ailleurs, je fais beaucoup d’économie sur mon budget transport grâce à l’emplacement de ma colocation. Je vous explique tout ça un peu plus bas. Ah au fait, si vous vous faites prendre, l’amende s’élève à + de $200.

Ouvrir une ligne téléphonique australienne

Avant de quitter la France, j’étais chez Sosh avec un forfait à 20€ tout illimité. J’ai réduit mon forfait au plus bas, je crois 5€ par mois pour conserver mon numéro français. Peut être que cela peut vous revenir  moins cher en mobicarte mais il ne faudra pas oublier de recharger. Bref en Australie, oubliez l’internet illimité, la data reste chère et part très vite. Après avoir comparé quelques opérateurs, mon choix s’est porté sur Telstra. C’est l’équivalent d’Orange en France. Au final, je ne pense pas que ce soit plus cher qu’un low cost vu les prestations. Au moins on est sûr d’avoir internet. (J’ai un ami qui a souscrit chez Vodafone et son internet est d’une horrible lenteur. Je vous déconseille fortement cet opérateur). L’Australie est un continent donc couvrir tout le territoire est assez cher et les autres compagnies low cost, n’ont pas forcément les même moyens d’action. Elles ne garantissent donc pas la fiabilité du réseau quand vous allez vous éloigner de la ville. J’ai pris cette carte sim rechargée à $30 soit 20€ (1,5GB + 1,5GB le soir de 20h à 8h // Appels et sms illimités vers des numéros australiens) et comment dire … Entre mon utilisation intensive de ma carte google pour me repérer, j’ai bu ma data en même pas une semaine. C’est tellement frustrant quand on a toujours eu internet de voir ses applis ramer à ne pas charger. C’est un sentiment que je n’avais jamais eu dans mon quotidien. Juste quand j’allais en voyage à l’étranger. Pour moi on est en 2017 et internet c’est comme la lumière ou l’eau chaude, c’est un acquis. Suite à ce déconvenue, j’ai dû recharger ma Sim. C’est hyper simple via l’application Telstra 24×7. J’ai mis $40, avec cela j’ai droit à 6GB de data (3GB + 3GB le soir). En plus en ayant une ligne Telstra, vous avez accès aux spots wifi présent un peu partout dans la ville et en Australie en général. On en trouve presque à tous les arrêts de tram dans le centre.

Se faire une carte bancaire

Comme je vous l’avais expliqué dans mon premier article conseil, j’ai ouvert mon compte en banque en ligne. (Retrouvez le tutoriel dans l’article). Et j’avais ainsi pu transférer l’argent que j’avais converti en dollar grâce à Wetransfer. C’est vraiment super simple, c’est comme faire un payement via une appli.
Alors, quelle banque choisir en Australie ? Je me suis dirigée vers Westpac, l’une des 4 principales banques australiennes. Jusqu’aujourd’hui je n’ai jamais eu de problèmes, ni même de frais de compte particuliers. Il est très facile de trouver une agence ou un distributeur dans tout le pays, dans n’importe quel centre commercial où supermarché. En plus leur application mobile est top. C’est très facile pour gérer ses comptes ou payer le loyer et les charges par simple transfert. Le personnel a l’habitude des étrangers qui ouvrent leur compte en ligne et sont très à l’écoute. D’ailleurs, penser à garder tous les mails et surtout les PDF fournis lors de l’ouverture de votre compte en ligne.
Une fois sur place, il vous suffit de vous rendre dans l’agence de votre choix et justifier votre identité. Vous aurez donc besoin de votre passport et surtout des identifiants et du mot de passe que vous aurez choisi pour avoir accès avec à votre compte. Une fois les vérifications faites, votre demande de carte bancaire est envoyée. Vous la recevrez par la poste. Pour ma part, j’ai donné l’adresse airbnb où je résidais. Je l’ai reçu la semaine qui suivait. Vous pouvez sinon vous renseigner auprès de l’Australia post pour avoir une adresse postale, c’est une bonne option si vous arrivez en Australie dans une auberge de jeunesse.

Demander votre TFN le plus rapidement

Le Tax File Number est le numéro à avoir pour travailler légalement en Australie. La demande se fait exclusivement une fois que vous êtes sur place puisqu’il faudra donner des informations précises telle qu’une adresse postale australienne ou encore votre numero de téléphone. La demande se fait en ligne et vous recevrez votre numéro maximum 28 jours après sa demande. Donc si comme moi, après ce délai, vous n’avez pas reçu la lettre (entre temps, j’avais quitté mon Airbnb), n’hésitez pas à appeler. Il vous sera communiqué au téléphone et vous recevrez le papier à votre nouvelle adresse.

Comment trouver un travail ? 
Tout d’abord penser à revoir votre CV, c’est votre outil principal. Il vous faut vraiment un document clair avec vos expériences décrites de manière succinte et détaillée. Et surtout pas de photo, ni d’impression couleur. J’ai des amis australiens qui ont pu m’aider à refaire le mien et vraiment ça n’a rien à voir avec le notre en France.
Ensuite, ils vous suffira de postuler sur Gumtree ! Surtout ne douter pas de vous, postuler partout jusqu’à ce que l’on vous appelle pour faire un essai. Ne vous éliminez pas tout de suite en disant que yous avez un WHV. Faites vos recherches normalement sans inclure ce détail. Si votre test se passe bien et que votre patron voit que vous êtes motivés, il vous gardera. Et surtout soyez ouvert à plein de métiers, même à ceux que vous ne vous voyez pas faire en France : Toaster girl dans un café à forte affluence, c’est l’une de mes nouvelles casquette actuelle. Mon cerveau est en vacances pour mon plus grand bien, c’est fun, on ne dirait pas un travail mais ça demande de la concentration et de la rapidité. Et puis tant qu’on est en Australie et que l’argent tombe toutes les deux semaines, who cares ? Plus d’infos ici et celui ci.

Trouver une colocation rapidement

Maintenant que vous avez toutes vos demandes en cours et tout ce qu’il vous faut pour votre quotidien, il est temps de commencer une recherche intensive d’appartement. Depuis la France, j’ai réservé un airbnb 10 jours dans le zone où je souhaitais vivre, à savoir autour de Fitzroy. Je suis arrivée dans la nuit du 23 au 24 mars en Australie, le 31 mars j’ai envoyé un message, le 1er avril je faisais la visite, le 2 on m’annonce que mon profile a été  » retenu », le 4 avril j’emménageais.Trouver un appartement à Melbourne est plus facile qu’à Paris voire même en France. La demande est bien réelle donc c’est toujours aussi la guerre quand une nouvelle annonce est publiée. Mais ne vous inquiétez pas, l’offre est bien réelle et vous finirez pas trouver un toit.

Avec un système de loyer à la semaine (non, non on ne paye pas son loyer chaque semaine), les arrivées et les départs s’enchainent. L’avantage de ce système est qu’il est inutile de faire un dossier. Du moins pour ma part, aucun justificatif ne m’a été demandé, rien, nada. Aucun papier n’a été fait / signé. Les Australiens sont à la cool à ce niveau là. Je m’attendais au moins à contrat de location ou encore des quittances de loyer. Il s’avère que mes 3 colocataires qui sont fixes sont les seuls mentionnés sur les papiers officiels (je pense qu’ils ont un bail pour au moins 3ans). La 4ème chambre, celle que j’occupe est la vacante.

J’ai donc trouvé ma chambre via une publication sur ce groupe. Comme vous le remarquerez dans son nom, Melbourne n’est mentionné nulle part. Il faut vraiment être un local pour le connaitre sinon impossible de le trouver par vous même. Il existe aussi ces groupes, plus basiques et facilement trouvables 1 &  2 . Fairy flosser reste le plus populaire, le plus suivi. Surtout activez vos notifications pour ces groupes pour avoir une alerte en temps réel. Il y’a tellement de demandes que seul les premières personnes qui se seront manifestées seront contactées pour une visite. Je pense que c’est ainsi que cela a marché pour moi.
Aussi, ne vous fatiguez pas à chercher un appartement si vous n’êtes pas encore arrivé en Australie. Quand une place se libère dans une colocation et que l’annonce est en ligne, les visites peuvent se faire dans les 48h.

Où habiter à Melbourne ?

Tout va dépendre de votre budget et du style de vie que vous recherchez. Une maison avec jardin pour les barbecues l’été (cet argument n’est pas de moi, je l’ai entendu plusieurs fois cependant), un appartement au pied d’un arrêt de tram dans la free tram zone, une chambre partagée (Je ne recommande pas personnellement pour moi mais c’est une chose qui se fait vraiment énormément entre étudiants et expats). Bien sûr, plus on est prêt du centre, la CBD et plus les loyers seront élevés. Mais on n’est pas venu en australie pour passer sa vie dans les transports et vivre en zone 2.  Comparer à une personne qui habiterait en proche banlieue, Je préfère payer la différence de nos deux loyers qui sera peut peut être de $100 par mois et être à 4 stops de la free tram zone, soit 15 minutes de marche au lieu  d’avoir un réel budget transport si l’on se déplace quotidiennement en tram. Comptez $41 par semaine et $147 par mois pour les abonnements.

J’habite à Carlton, dans une maison avec trois colocataires et je paye $760 par mois. J’ai visité une maison dans le même quartier, à une rue de mon domicile actuel et le loyer était à $820, je crois juste parce que la face était celle c’une maison type victorienne. Il s’agit plus là des loyers de Fitzroy / Collingwood, au alentour de $800 / $1000. Ces quartiers sont chers puisqu’ils sont très tendances et prisés de tout type de catégorie sociale. Ces deux quartiers sont pleins de restaurants, de bars, de boutiques vintage. Ce sont aussi les quartiers où l’on retrouve la plus forte concentration de Street art à Melbourne. Vous pourrez trouvez moins cher du côté de Brunswick, Richmond, Northcote. Je vous déconseille South Yarra, pour ma part, c’est un poil éloigné du centre, le cadre est plus familiale et les loyers vraiment chers. C’est le petit dortoir paisible des CSP+ qui travaillent dans la CBD. Ajoutez  plutôt dans vos recherches Fitzroy north et Carlton North.
Après, rien de tout ce que j’ai dit n’est fixe. Bien évidemment qu’il y’a des exceptions. Vous pourrez trouver à Fitzroy des loyers aux même prix qu’à Richmond, dans ce cas foncez ! Le quartier à lui tout seul ne définit pas toujours le prix. Tout dépend aussi de la maison, de la taille de la chambre, du nombre de colocs. N’hésitez pas à regarder toutes les annonces attentivement pour vous rendre compte des loyers dans chaque zone. Il faut être là au bon moment pour faire l’affaire du siècle. Vous trouverez toujours plus cher ou moins cher mais à un moment, il faudra se décider à prendre un toit.  Je me suis fixée de ne pas dépasser $200 par semaine. Vous trouverez de quoi vous loger à partir de $150/semaine.